Une demande à Monsieur Joseph Kabila

Sursoir à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs est-ils possible ?

Les députés provinciaux de l’opposition étant légitimes, ne peuvent en un aucun cas élire des gouverneurs. Le porte parle du parti travailliste soutient pendant un point presse tenu mardi 16 janvier à Kinshasa qu’il s’agirait de tricherie présidentielle.

Steve Mbikayi, porte-parole de l’opposition nationaliste s’interroge : « Pourquoi, si les députés sont légitimes, n’ont-ils pas élu de nouveaux sénateurs ». D’après ses mots, les députés ont été élus dans des provinces qui n’ont plus lieu d’être et qu’ils ne peuvent donc pas appartenir à des provinces qui viennent de voir le jour ou qui se sont de nouvelles entités juridiques à part entière.

« Cette élection n’a pas lieu d’être. » Argumente le porte-parole de l’opposition.

Le président de l’Union pour la nation congolaise, Gérard Intamba, croit que qu’une organisation des élections des gouverneras n’a pas lieu d’être et elle n’a nullement d’être justifiée.

Les députés doivent avoir la même mandature avec les gouverneurs puisque la constitution dit que les gouverneurs doivent avoir un mandant qui compte 5 années. Gérard Intamba argumente : La constitution prévoir 5 ans. « Offrons leur cette chance de travailler au mieux pour leur pays afin de le hisser vers le haut. »

Steve Mbikayi propose une transition politique dirigée par l’opposition parce qu’il doute de la démocratie et du dévouement du Président de la république démocratique du Congo. Pour lui, aider la nation à ne pas se casser mais plutôt trouver des solutions pour l’émancipation réside dans la passation du pouvoir.

Author: Deborah Hill

Share This Post On